• Dans la jungle urbaine

    Bonaventure M'Fele Kabamba dit "Coco" administrateur des Intrigants sera notre guide fidèle jusqu'au bout. Il nous accompagnera partout sans compter le nombre d'heures nécessaires à nos déplacements. De chez lui à l'hôtel 30mn, de l'hôtel au théâtre 30mn. Parfois plusieurs allers-retours dans la journée.
    Le moyen le plus simple de se déplacer dans Kinshasa est la marche à pieds. Pour les "courtes" distances (30 à 60mn) ça vaut vraiment la peine. Mais pour le reste, ça se complique : imaginez la distance Genève/Lausanne remplie de petites bicoques de brics et de brocs, habitées par sept millions de personnes, soit toute la population de la Suisse ; vous aurez alors l'idée du temps qu'il faut pour traverser la ville de part en part... sachant que ce sont les taxis qui te disent où ils vont, sachant que pour bien arriver quelque part il te faut plusieurs fois changer de bus-camionnette surchargée (pour autant qu'il y ait de la place) et que ta destination corresponde à celle hurlée par l'apprenti contrôleur entre crissements de pneus, nuages de poussière, coups de klaxons, coups de gueule et foires d'empoigne si tu as décidé de tenter de monter. Une fois à l'intérieur, il ne te reste plus qu'à t'en remettre à Dieu pour arriver vivant à destination. Mais heureusement, certains chauffeurs sont protégés par des inscriptions du genre "respectez le conducteur car il conduit votre âme" ou "Dieu protège mon véhicule matin, midi et soir", dans ces cas-là tu peux te détendre, il ne peut rien t'arriver. Et la boîte à sardines à quatre roues se jette dans le flot ininterrompu de véhicules jaunes et bleus qui n'arrêtent pas de tricoter des dépassements de gauche et de droite sur environ trois voies ; tout est autorisé du moment que tu as un bon klaxon pour prévenir. Plus ton klaxon est puissant plus tu iras vite. Parfois tu monteras dans un véhicule avec le volant à droite, dans ce cas le chauffeur préférera rester sur la gauche de la route, ne t'inquiète surtout pas, c'est normal. Avec un peu de chance, le véhicule aura même un pare-brise impeccable et d'une seule pièce sans impact ni fêlure.

    Thierry Crozat

    A suivre...


    Tags Tags : ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :