• Jour III (3)

    Celui du troisième jour n'est d'ailleurs pas très rassurant. Il nous place face à notre responsabilité d'être humain. Selon le Bouddha nos propres actes sont les causes de tout ce que nous vivons : "Tous les êtres possèdent leurs propres actes, héritent de leurs actes, ont pour origine leurs actes, sont liés à leurs actes, leurs actes sont leur refuge. A la mesure de leurs actes nobles ou vils, ainsi sera leur vie." Ainsi nous sommes ce que nous faisons. Notre vie est le résultat de ce que nous avons fait. Et en allant plus loin on peut dire que ce que nous faisons est la cause de ce que nous avons fait, que nos actes déterminent nos actes ; pour ne pas dire que dans leur aspect rébarbatif et douloureux nos actes sont les victimes de nos actes.
    Je me permets ici une digression puisque cet extrait du Bouddha me fait penser à une des trois définitions qu'Aristote avait donnée de Dieu : Acte pur. (Les deux autres étaient Moteur immobile et Pensée de la pensée.) Bien sûr, lui ne l'entendait pas dans la même acception puisque pour lui l'acte était perfection ; dans le sens où il était aboutissement. D'abord il y a la promesse d'une chose qui devient cette chose dans l'acte. L'acte finit cette chose, la boucle. Donc Dieu n'est jamais une promesse, il est la boucle, il n'est que l'acte. L'acte pur. Le problème de l'être humain c'est qu'il n'est pas UN mais pluriel et en cela je trouve le rapprochement amusant. Dieu est Acte pur, l'humain est actes purs. Il est soumis à la loi de cause à effet, un acte amenant avec lui son lot de conséquences comme les pièces d'un jeu de dominos.


  • Commentaires

    1
    Mardi 8 Août à 10:23

    He obeys the law of cause and effect, resume writing website makes your life easier the act of bringing with its share of consequences as parts of domino games.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :