• requiem

    Tiens ; je comprends enfin aujourd'hui les tréfonds de ma thématique. "Pets dans l'eau". Essayez de trouver un appartement en tant que comédien... Ca vous illumine un tombeau.

    Ce à quoi mon blog tend à ressembler d'ailleurs.

    Mais il est vrai que je me dois de bouger beaucoup ces temps, me trouvant fatalement hors de portée de portable. (Remarquez cette remarque illuminant avec autant de brillant que les tentatives infructueuses dont j'ai fait état plus haut la culpabilité dont la remarque en question ne peut me disqualifier. Bien au contraire.)

    Heureusement qu'il fut un autrefois où ma condition de fourmi pourvut de vaines prolixités le modeste objet que vous faites l'honneur de caresser de votre indulgent regard. (Tudieu comme on s'écoute écrire après un sevrage... Désolé.) Car mes actuelles trémulations de cigale ne m'ouvrent pas de plus lumineuse considération que celle-ci :

    J'aime autant le vin d'ici que l'au-delà. 



  • Commentaires

    1
    Lundi 24 Septembre 2007 à 09:59
    :-)
    Non mais quel humour !!! Alors là je dis Monsieur !!!!!!!
    2
    Dimanche 30 Septembre 2007 à 12:21
    Sans doute
    est-il un temps pour tout. Un temps pour aimer la vie, un temps pour aimer le vin qui en est la sublimation et un temps pour l'au delà... Yes! Lumineuse intuition. Vivre, c'est déjà bien, non ?
    3
    Lundi 1er Octobre 2007 à 15:20
    Ouais
    c'est bien. ;-)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :