• Psaume XIII

    Le poète regarde le ciel
    Et il remarque qu'il est vert
    Comme les yeux de cette femme

    Le poète devine ses seins
    Derrière l'étoffe que supporte
    La pâleur de ses épaules

    Le poète écarte les branches
    Pour mieux voir le soleil
    Pour mieux sentir sa chaleur

    Et sans aile pour le porter
    Sans amour pour le trahir
    Lentement prend son envol

    Pour mourir un peu plus haut

    Pour mourir un peu plus beau

     

    (Tableau de Jean-Pierre Fruit)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :