• Psaume XII

     

    Je ne crois pas qu'il soit possible de mentir tout en étant fidèle à soi-même.


    Sans même penser à celui qui se sert du mensonge pour arriver à ses fins mais simplement à celui qui y est poussé pour éviter des ennuis. Et j'écarte ici les ennuis qui seraient conséquence de premiers mensonges ou de cachotteries : ils sont les fruits d'actions réalisées en totale intention, que leur moteur fut la manipulation, la lâcheté ou la facilité.
    Là ma prémisse ne fait aucun doute.


    Je voudrais juste m'intéresser aux mensonges de fond, d'opinions, de convictions, voire de confession puisque c'en est encore d'actualité.
    Faut-il rester d'une couleur, de la couleur qu'on a choisie, même au prix de sa vie ? Conserver sa foi la corde au cou ? Ou est-il possible de mentir pour sauver sa peau même si par là on trahit ouvertement sa préférence ? Et ce même en argumentant qu'il ne s'agit que d'une trahison de forme ; se recouvrir d'une peinture neuve en conservant sa sienne intacte en dessous ?


    C'est à cet instant que se pose la question de la foi. Qu'en est-il ? S'agit-il d'un manteau que l'on porte pour se protéger du froid ou pour éblouir son entourage ? A partir de quel instant la foi devient-elle orgueil ? A partir du moment où elle nous a rendus bourreaux évidemment. Mais à partir du moment où elle nous permet de devenir victimes, nos convictions valent-elles davantage que celles de nos bourreaux ?


    En ne tenant compte que de morale, il n'est pas possible de mentir et rester fidèle à soi-même. Seulement tout n'est pas si simple. Tout se nuance car tout est unique et nous ne pouvons plus le nier après l'effondrement des systèmes utopiques qui ont réduit cette réalité. Et il en va de même pour ce capitalisme qui ne nous propose que des manteaux d'apparat.

    L'impératif logique catégorique est sans doute l'équivoque. Et ce paradoxe n'est-il pas à l'image de nos vies dont la confrontation seule permet la maturation ?


  • Commentaires

    1
    antonina
    Mercredi 5 Novembre 2008 à 12:03
    le temps de
    le temps de vous repondre et hop, je me suis trouvée devant un uatre dieu decidement nous avons les même goux Antonina
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :