• méta

    Quel spectacle fascinant que ces squelettes retrouvés au milieu d'une étendue désertique.

    Qu'est ce qui un beau jour peut pousser un homme à se mettre en marche. Quitter son activité, sa vie et partir. Simplement en posant un pied devant l'autre, tout droit et sans s'arrêter. Sans manger ni boire. Partir sans fuir, juste pour répondre à l'appel impérial de la lumière. Apparue soudain dans toute sa clarté et son évidence ; dans son unicité et sa totalité. Marcher jusqu'à ce que son corps ne soit plus corps. Marcher sans pensée et sans envie.

    Comme celui qui plongerait pour nager jusqu'à cette lumière qui danse sur la berge opposée. Sans se soucier ni de la distance, ni de la température de l'eau. Nager parce que soudain, pour une obscure raison, il est enfin temps.

    Marcher, nager, tout entier tendu vers cette nécessité.

    Puis être saisi par les limites de son corps, par la réalité du froid et des courants. Continuer avec la même foi sans même prendre conscience de ces pieds qui trainent, de cette tête qui tourne, sans ressentir l'engourdissement de ses membres, le ralentissement de son coeur. Continuer avec une espérance et une certitude intactes, sans douleur parce qu'il y a cette lueur qui, bien qu'encore trop loin pousse maintenant à l'intérieur. Parce qu'il y a cette lueur qui te remplit du médium.

    Puis tomber vers le sol comme on tomberait vers le ciel. Puis sombrer dans le liquide comme on se découvrirait des ailes. Puis mourir comme on passerait la porte d'un palais. Puis mourir comme on perdrait le poids de sa matière.

    Glisser dans l'apparence d'un échec vers la réussite absolue. Sans atteindre la lumière mais touché par elle. Insister comme auparavant, mais dans l'immatérialité.

    Quel spectacle fascinant que ces cadavres remontés dans les filets d'un pêcheur.

    Et qui sourient...


  • Commentaires

    1
    Valérie
    Mercredi 9 Janvier 2008 à 21:51
    étoile
    Juste le plaisir d'être, d'être enfin soi-même, quelque soit l'issue...
    2
    Vendredi 11 Janvier 2008 à 23:38
    Val
    Je crois bien que c'est ça. Ouais.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :