• Jour VI (1)

    Météo-Suisse est décidément d'une précision remarquable : déjà dix centimètres de neige. Et ça continue. J'espère qu'ils seront tout aussi pertinents pour la suite de leurs prévisions : éclaircies à la mi-journée et améliorations croissantes sur les jours suivants.
    Je ne vais pas retrouver ma tente aujourd'hui. Ce doit être un désastre absolu. Moi qui craignais ces rigoles convergentes... Quand la neige aura fondu ça sera tout juste un étang. Je vais tant bien que mal rejoindre la cabane du Plan. Celle qui eut la générosité de me prêter une couverture. J'irai constater demain l'ampleur des dégâts. En tout cas je remercie le hasard qui me contraignit à modifier mes projets pour m'amener à la cabane des Violettes. Je serais sûrement très malheureux aux Outanes. Si ce n'est mort de froid. Cela valait bien quelques ronflements.

    Je ne vous ai pas encore bien situé les Outanes. C'est une minuscule vallée parallèle à celle du Rhône.
    au-dessus de Sierre, sur la rive droite, on peut distinguer l'alpage du Plan. C'est un alpage encore sauvage car épargné de toutes ces constructions clairsemant le domaine skiable. En hiver il n'est fréquenté que pas les randonneurs qui y font le col de la Roue qui, justement, donne sur les Outanes. Comme cela laisse à prévoir, le vallon est totalement sauvage, ceint de pierriers et de falaises avec en son val, la Tièche qui y creuse son lit et comme sentinelles à chaque extrémité, le Schwartzhorn et le Mt-Bonvin. Un chemin pédestre le longe, reliant les Violettes à la Lämmerenhütte. Mais comme l'itinéraire n'est pas mentionné sur les cartes d'excursions, il y est très peu couru. D'autant que comme je disais précédemment, la rive droite est moins choyée par les promeneurs. La plupart des fiertés valaisannes élèvent leur majesté sur la rive gauche.
    Signalons pour conclure que si la plaine du Rhône se dissimule derrière les falaises sud, les pierriers nord soutiennent le glacier de la plaine Morte. Qui d'ailleurs déverse avec fracas le suc de ses chaleurs estivales non loin de mon campement.


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :