• bilbOK

    Suis allé à Saillon aujourd'hui, haut lieu de la culture celtique. J'avais oublié cet aspect jusqu'à ce que je découvre ce bronze. C'est aussi là qu'on trouvera "la vigne à Farinet" où certains grands de ce monde ont été invités à tripoter quelques sarments.

    Saillon c'est aussi ses bains thermaux. Il y a toute une clique de ce genre de lieux en Valais. N'y ai pas farfouillé dans tous. Dommage d'ailleurs. Tiens ça pourrait être une nouvelle rubrique : les thermes. Quand on aime les mots on aime forcément les thermes. En tout cas ça ne serait pas incongru ici.

    Mais les bains thermaux de Saillon c'est surtout l'espace Carpe Diem. Clair, pas facile à porter comme nom surtout quand on sait qu'on n'y porte rien. En fait c'est une succession de hamams (3) et saunas (2) avec un bassin jacuzzi au centre. Et bien mes enfants priez pour nous car je crois bien devoir vous avouer que quelque part en moi plane un vague esprit nudiste. Jamais vécu l'expérience et peut-être que j'aimerais pas ça mais dans la circonstance, déambuler en tenue d'Adam (pas tout à fait, on a un pagne) me procure un sentiment de liberté pas piqué des hanetons. L'illusion de ne plus rien devoir à personne. Quand je pense que si les indigènes avaient eu des missionnaires nous serions tous à poil je regrette que le colonialisme soit une tare "civilisée".  

    Et qu'on ne m'argumente pas des soucis de température, au diable le froid ; on n'a jamais aussi chaud que quand on baisse son froc. Non ?


  • Commentaires

    1
    Lundi 16 Avril 2007 à 01:10
    le froc à terre
    Nous, on veut voir le jacuzzi aussi. (sourires) Bin, belle viree. Baisser le froc, ca donne chaud ? Ca depend si ca detend... (avec les accents tout s'encode ici-dans)
    2
    Lundi 16 Avril 2007 à 11:01
    le froc en terre
    C'est vrai que sous vos latitudes il doit y avoir des instants où ça tend grave.
    3
    Lundi 16 Avril 2007 à 11:06
    Ne plus rien devoir
    à personne... C'est un but en soi. Finalement, le pagne, c'est le dépouillement. Quand on a rien, on ne craint plus de perdre. La marche au désert avec tout le confort! Que demander de plus ? Ce sont les petits pellerinages de la vie quotidienne qui méritent parfois notre attention (sourire).
    4
    Mardi 17 Avril 2007 à 12:02
    kristo
    La gratuité du pagne... Parce que les pagnes du lieu en question tout service compris sont plus onéreux qu'un caleçon de bain. Et en plus on les rend à la sortie.En tout cas ça confirme que de tous les points de vue on ressort plus allégés qu'avant.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :