• absurde

    Il y a parfois des situations complètement inattendues. En cela qu'elles semblent survenir de nulle part, comme ces gouttes qui nous atteignent parfois sous un ciel vierge, et pourtant parfaitement idoines parce qu'elles nous signifient l'urgence de chaque instant, la précipitation de la vie. Comme si on nous désignait le positif en usant de son contraire, comme si la confrontation futile devait nous dévoiler le nécessaire, l'inévitable, l'importance suprême de l'important. 

    Ces petites gifles qui nous surprennent parfois et nous laissent émerveillés au lieu d'outrés sont certainement de ces phénomènes les plus intéressants de l'existence. Et force est de constater que ces prises de conscience ne se font le plus souvent que dans la rencontre soudaine et impromptue avec l'absurde. A condition bien entendu de ne pas se laisser submerger par celui-ci.

    L'absurde serait finalement nécessaire à toute évolution et le déceler dans chaque situation du quotidien ou de manière plus large dans les déroulements de l'histoire éviterait le contentement béat de soi et limiterait les répétitions désastreuses. L'absurde porterait finalement mal son nom car c'est par lui qu'on arrive à le dépasser ou par sa propre dérision qu'il nous indique la voie réelle.

    Ne maudissons plus l'absurde, plus guère de lamentation à son sujet mais ayons plutôt de la gratitude pour ces instants magiques où la vanité de nos errances est mise en lumière, où les egos démesurés sont recalibrés à leur juste mesure. Apprenons bêtement à repeindre d'humour ces fausses considérations qui nous oppressent.

    Puisque la vie peut nous paraître aussi absurde que la mort, laissons-les s'annuler mutuellement et contentons-nous de ferrer l'essentiel. Et d'aimer. Car ce sentiment n'est mièvre que pour ceux qui n'en sont plus capables.


  • Commentaires

    1
    Lundi 22 Septembre 2008 à 18:26
    Voila
    qui est bien dit et donne à s'en inspirer.
    2
    Vendredi 26 Septembre 2008 à 20:03
    Ce fut bien bon
    de flâner chez vous mais je ne sais si c'est bien décent de flâner chez un flâneur.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :